Recette : le moelleux au chocolat de mon enfance...

 

Le mot "moelleux" fait resurgir de nombreux souvenirs d'enfant. Par exemple, les après-midi pluvieuses (comme aujourd'hui ?) où il n'était pas possible d'aller jouer dehors et pour passer le temps de la plus gourmande des façons, nous faisions ce délicieux moelleux au chocolat dont je vous livre aujourd'hui la recette. Jamais de raté, jamais de déception... que du bon !

 

Les ingrédients

2 cuillères à soupe d'eau
4 œufs
100 gr de beurre
100 gr de farine
100 gr de chocolat noir
200 gr de sucre

La préparation

  • Mettre le four à préchauffer à 160°c.
  • Dans une casserole, à feu doux, faire fondre le chocolat noir en morceau puis rajouter les 2 CAS d'eau.
  • Ajouter le beurre. Veiller à ce que le beurre s'incorpore bien au chocolat.
  • Casse les œufs et séparer le blanc du jaune.
  • Dans un bol de préparation verser les jaunes puis rajouter le chocolat. Bien mélanger.
  • Ajouter le sucre puis la farine. Bien mélanger.
  • Battre les œufs en neige très ferme et verser directement dans le bol de préparation. Bien mélanger en prenant garde de bien aérer.
  • Verser la préparation dans un moule.
  • Enfourner pendant 45-50mn (selon la surveillance)
  • Dégustez !! :)

 

La lavande dans tous ses états

Pour prolonger vos vacances, vous pouvez regarder des photos bien sûr, prier pour que votre bronzage ne parte pas trop vite, ou bien vous pouvez disposer un peu partout chez vous de la lavande. Odeur du Sud garantie. Les puristes vous diront que la lavande pousse uniquement dans les Alpes et que celle que l’on trouve en Provence est du lavandin. Certes. Toujours est-il que la lavande n’est plus remisée dans les traditionnels sachets au fond d’un placard.

Dans la cuisine, on peut utiliser la lavande pour rehausser le goût des aliments, de la viande en particulier ou du fromage mais l’on peut également la servir en glace.

Recette :
- 1 cuillère d’huile essentielle alimentaire de lavande.
- 2 cuillères à soupe de vin blanc moelleux
- 50 cl de crème
- 2 blancs d’œufs
Dans un bol, mélanger la cuillère d’huile essentielle alimentaire de lavande avec les 2 cuillères de vin moelleux. Pendant 5 minutes, laisser reposer au chaud pour que les arômes se libèrent et se mélangent.
Pendant ce temps, battre la crème jusqu’à ce qu’elle soit ferme.
Mettez dans un bol pâtissier votre préparation de vin et de lavande et ajoutez-y doucement la crème puis la moitié du sucre, sans arrêter de battre.
Ensuite battre les blancs d’œufs en neige MOLLE avec le reste de sucre. Incorporez les œufs à la 1ère préparation. Congeler pendant 3-4h jusqu’à ce que la glace soit ferme (mais pas trop).

Dans la chambre, la lavande a aussi toute sa place. En effet, l’une de ses nombreuses vertus est d’être antibactérienne / anti-acariens. Les fabricants ne sont pas passés à côté de ce moyen efficace et écologique de lutter contre les acariens. Chez Maginéa, non plus d’ailleurs. Retrouvez toutes nos couettes traitées à base d’huiles essentielles de lavande et d’eucalyptus ici.
On peut aussi placer quelques sachets de lavande dans les placards pour parfumer et aussi faire partir les mites qui détestent cette odeur.

Dans la salle de bain, ou plus précisément dans l’armoire à pharmacie la lavande va vous aider à faire du tri ! Il n’y a pas mieux pour soigner naturellement les insomnies et le stress grâce à sa vertu calmante. En cas de brûlures, d’eczéma, de coups de soleil, placez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande grâce à ses vertus désinfectante et cicatrisante.
Pour lutter contre un rhume, la lavande est également la championne ! Placez 2 gouttes d’huile essentielle sur votre oreiller et votre nez sera débouché.

Et si vous êtes vraiment des amoureux de la lavande, vous pouvez aussi craquer pour les bougies senteur lavande !

Recette : Gâteau aux fruits rouges et pépites de chocolat

 

 

 

Aujourd'hui nous allons partager avec vous une recette gourmande et légère, idéale pour l'été !

La saison des conserves

Votre potager regorge de légumes ou bien vous avez vu un peu trop gros au marché. Résultat, vous avez des fruits et des légumes en rab', dont vous ne savez pas trop quoi faire... Pour autant, pas question de gaspiller ! Pensez conserves ! Si le nom peut évoquer à certains les cuisines des grands-mères, il n'en est rien ! L'année dernière, nous avions interviewé le directeur commercial et marketing de la célèbre marque française Le Parfait. Aujourd'hui nous vous proposons des idées de conserves gourmandes et très dans l'air du temps.

Tout d'abord, avant de penser aux recettes, détaillons le processus :

1/ Préparation des bocaux : Avant même de commencer à faire cuire vos légumes, assurez-vous d'avoir des bocaux en parfait état et très propres. Les bocaux doivent être nettoyés à l'eau savonneuse, rincés à l'eau chaude puis séchés à l'air libre.

2/ Le choix des aliments : les légumes ou les fruits doivent être choisis avec soin. Ils doivent être frais et bien sûr convenir à la technique de conservation longue.

3/ La cuisson : Toujours s'en tenir au temps de cuisson indiqué sur la recette sans chercher à cuire plus.

4/ Le remplissages des bocaux : c'est le moment le plus délicat. Il faut que les aliments soient le plus chaud et que le bocal soit rempli jusqu'à la ligne de remplissage. Si nécessaire ajouter l'eau de cuisson pour arriver jusqu'au niveau. Il est indispensable que la conserve ne contienne aucune poche d'air car cela stopperait le processus de conservation. Et surtout, une poche d'air rend la conserve impropre à la consommation.

5/ La fermeture des bocaux : il est toujours mieux d'utiliser des rondelles en caoutchouc neuves et ... adaptées au format de votre bocal. Les rondelles doivent être propres et stérilisées. Ne pas oublier de bien nettoyer les bords du bocal car, là aussi, la moindre particule aura un impact sur l'échec de la conservation. Lorsque vous avez tout vérifié, il est temps de votre le bocal. Si votre recette le nécessite, réalisez tout de suite le traitement thermique.

6/ Le traitement thermique : c'est le principe de l'appertisation. On place les bocaux bien fermés dans un autocuiseur ou marmite (mais mettre un torchon pour que le verre et le fer ne soit pas en contact car cela peut entraîner des brisures). Les bocaux doivent être totalement immergés. La température de l'eau doit être supérieure à 115°C pour détruire les enzymes et autres bactéries. Selon la recette choisie, le temps du traitement thermique ne sera pas le même. Dans tous les cas, il faut sortir les bocaux de l'autocuiseur/marmite que lorsque l'eau est redevenue froide.

7/ Le stockage des bocaux : c'est le moment de sortir vos bocaux de l'eau. Après les avoir séchés avec un torchon, il convient de les entreposer dans un endroit sec, frais et comme toujours, à l'abri de la lumière. Pour savoir si votre conserve a réussi, vous pouvez essayer d'ouvrir le bocal. Si le bocal ne s'ouvre pas même avec la pression exercée, c'est que votre conserve sous vide a réussi !

Pour réussir vos conserves, nous vous conseillons les bocaux de la marque LE PARFAIT en vente sur Maginéa : http://www.maginea.com/fr/fr/c2621-b000035615/bocaux-le+parfait/