Interview de blogeuse : Camille, de Fashion Gazette

Aujourd'hui, c'est au tour de Camille, du blog Fashion Gazette de répondre à mes questions. Souvenez-vous, Camille, c'est l'architecte d'intérieur qui nous avait donné des idées pour décorer une chambre d'enfant.

Bonjour Camille, est-ce que tu peux te présenter stp ?

Bonjour! Alors alors, en général je sais jamais trop quoi dire pour me présenter, mais voilà. Je m'appelle Camille, donc, j'ai 25 ans, j'aime beaucoup le fromage de chèvre et les salades de courgettes avec plein de graines de sésame. Je suis architecte d'intérieur, c'est ce qui est écrit sur mon diplôme, mais en vrai, je fais pas mal de petites choses à côté! Je suis née au Chili, j'ai pas mal bougé avec mes parents quand j'étais gamine et je pense que mon incapacité à rester en place et mon adoration des voyages viennent de là!

Fashion Gazette : pourquoi avoir choisi ce titre que tu qualifies toi-même de mensonger ! ;)

Et bien en fait, c'est qu'au début, quand j'ai commencé le blog, il y a, pfiou, SEPT ANS! j'avais vraiment l'ambition de faire un blog mode, un vrai, avec des tenues que je portais, des nouveaux habits, des boutiques lyonnaises (j’habitais à Lyon à l'époque) etc. Sauf que deux semaines après, je me suis rendu compte que oh là là, c'est bien pénible de devoir prendre en photo mes tenues, il faut aller acheter sans cesse des nouveaux trucs et puis en fait, ça m'a vite ennuyée parce que j'avais tout le temps envie de parler d'autre chose.

Mais le nom était là et sur le coup, je me suis pas dit que sept ans plus tard, le blog serait encore là, et qu'il faudrait que je précise que je ne parle pas vraiment de mode dedans!

Ton blog est très lu : quelle est la chose la plus folle qui te soit arrivée grâce à lui ?

Outre les rencontres que j'ai pu faire, qui sont vraiment vraiment la chose la plus précieuse que le blog m'ait apporté, je suis partie en voyage en Laponie. J'aime énormément les pays nordiques, j'adore le froid, la neige et les espaces, les endroits purs où on respire d'une autre manière. La Laponie, ça a été le plus beau voyage de ma vie, c'était très court, mais ça a suffi pour changer quelque chose, un tout petit truc, mais je suis revenue différente de ce voyage. Et encore aujourd'hui, un peu plus d'an plus tard, j'y pense à peu près chaque jour. (Je vous conseille VRAIMENT d'y aller un jour!)(Et non, on a pas SI froid que ça!) 

Parlons déco à présent : tu as de la famille au Chili, trouves-tu que la décoration intérieure est différente de celle que l’on trouve en France ?

Oui. D'ailleurs, détail amusant, le métier d'architecte d'intérieur n'existe pas vraiment au Chili. Lorsque quelqu'un souhaite refaire son intérieur, il fait appel à un architecte, c'est tout! Mais oui, c'est assez différent. Je ne suis pas très forte en économie, mais le fait est que c'est quand même flagrant, hein, il y a Santiago, la capitale et les autres villes, qui sont assez pauvres.

Et puis les usages sont différents, un exemple très bête, mais au Chili (et en Espagne aussi) les toilettes sont très rarement séparés de la salle de bain. Ce sont surtout les usages qui rendent les intérieurs différents, après, au niveau de la décoration à proprement parler bon, il y a, comme partout, des personnes de bon goût... et les autres! ^_^

En matière de déco, quel est ton style préféré ?

Je suis profondément attirée par les intérieurs scandinaves. Je sais que c'est très à la mode en ce moment, mais depuis que j'ai commencé mes études, c'est un peu mon dada. J'aime les intérieurs sobres et élégants, le minimalisme et le bois clair. En Scandinavie, les intérieurs sont réellement faits pour qu'on s'y sente bien, ça peut paraître assez bateau dit comme ça, mais c'est quelque chose qui n'est pas si facile à acquérir. J'aspire vraiment à une simplicité des matériaux, des lignes, des usages, aussi. En fait, je crois que je considère quelque chose comme beau lorsqu'il est évident.

Tu es une jeune architecte d’intérieur : qu’est-ce qui t’a poussé dans cette voie-là ?

Mon parcours d'études a été un peu bizarre. Pendant tout mon collège et mon lycée, je voulais être.. Neurochirurgien. La médecine m’intéressait beaucoup et j'adorais les études, j'étais bonne dans les matières scientifiques et j'adorais ça, tout simplement. Parallèlement à ça, bon, j'ai toujours aimé dessiner et j'ai toujours été l'artiste de la famille, celle qui se levait tôt pour regarder Art Attack sur Disney Channel, celle qui gardait tous les rouleaux de papier toilette pour "on sait jamais, je peux en avoir besoin pour une création", j'ai toujours pris des cours de dessin en dehors du collège/lycée et j'ai toujours pris les options d'art plastique quand c'était possible.

Et puis en terminale, une amie m'a dit qu'elle allait passer les concours d'entrée dans les écoles d'architecture. Et je ne sais pas trop ce qui s'est passé, en fait, mais ça a été un vrai déclic. Je me suis juste rendu compte que c'était ce que je voulais faire et qu'en fait, la médecine, c'était vraiment pas fait pour moi. J'ai donc passé les concours une première fois, j'ai été recalée et puis une deuxième fois, où j'ai été admise dans pas mal d'écoles, dont celle de Lyon. Deux ans après, j'ai décidé de bifurquer en architecture d'intérieur, à Paris, parce que je ne m'éclatais pas dans mes études et que je ne concevais pas de passer six ans à faire des études qui ne m'amuseraient pas.

Alors voilà, je suis arrivée à Paris et même si tous mes profs d'archi m'avaient déconseillé de changer, j'ai adoré et j'ai vraiment été passionnée par mes études et je crois que c'est le plus chouette!

 

D’ailleurs, y a-t-il une différence entre les métiers d’archi d’intérieur et de décorateur ?

Oui.. Il y en a une, de taille. Le diplôme. L'architecture d'intérieur est un métier dont le diplôme s'obtient après cinq années d'études. Etre décorateur, c'est, euh, à la portée de n'importe quelle personne qui aime bien repeindre des murs. Il n'y a pas de diplôme de décorateur reconnu par l'Etat.

L'architecte d'intérieur, comme son nom l'indique, est un architecte avant tout : il conçoit des volumes, des espaces, de la lumière. L'architecte d'intérieur a en outre des responsabilités professionnelles dictées par des lois.

Le décorateur, quant à lui, repeint, redécore, mais agit de manière "superficielle". En général, l'architecte d'intérieur a quand même un rôle (secondaire) de décorateur!

Quelle est la partie de ton travail que tu préfères et celle que tu aimes le moins ?

J'aime créer, j'aime ce moment où les idées arrivent, qu'il faut les trier, les mettre en forme, les coucher sur du papier. J'aime chercher les manières les plus naturelles de circuler, les meilleures façons d'avoir de la lumière, jouer sur les ombres, chercher les bons matériaux. J'adore aussi toute la partie "communication visuelle" d'un projet, c'est mon côté un peu graphiste qui ressort, mais j'ai toujours été celle de la promo qui avait les planches de rendu les plus abouties (en général, je me faisais taper sur les doigts d'ailleurs parce que "on est en archi, pas en comm' visuelle").

Et puis, celle que j'aime le moins.. Toute la partie "concrète" du début du chantier : courir après les devis, chercher les bons fournisseurs, rédiger les DPGF (les descriptifs de travaux, avec ça et les plans, c'est là-dessus que se basent les entreprises pour chiffrer les montants des travaux)... En fait, j'ai une peur panique du téléphone, alors tout ce qui implique de devoir passer des coups de fil : je déteste!

Quand tu redécores une maison / un espace de vie, as-tu des pièces préférées ?

En fait, non. Chaque pièce a vraiment des trucs cools et des trucs moins cools, il y a toujours des aménagements chouettes à faire, dans n'importe quelle pièce. J'aime bien les salles de bains, parce que je trouve que souvent, en France, on les traite un peu vite, un peu comme si c'était pas si important que ça. Ca rejoint un peu ma réponse à la question sur les différences entre le Chili et la France, mais c'est vrai qu'au Chili (et en Espagne, d'ailleurs) j'ai toujours vu des grandes salles de bains, alors qu'en France j'ai toujours été surprise de la taille et du manque de confort...

J'aime bien faire les cuisines aussi, parce que c'est toujours un challenge de réussir à faire d'une pièce aussi fonctionnelle un endroit où l'on se sente très bien.

Mais en fait, je pourrais aussi vous dire que j'adore faire les vérandas, parce qu'il y a toujours des choses intéressantes à faire avec la lumière et je pourrais continuer comme ça avec chaque pièce de la maison, et on s'en sortira jamais!

Quels sont tes objets préférés sur www.maginea.com ?

Alors, ça fait déjà des années que je rêve d'un frigo Smeg. Je les trouve jolis, simples, élégants, bref, je sais qu'on parle d'un FRIGO, mais quand même, oui, j'aimerais en avoir un! :)

Ensuite, j'ai repéré ces chaises.

Et enfin, ce tapis tout simple que j'imagine fort bien sur un vieux parquet foncé!

Merci Camille !

Laisser un commentaire