Le linge de maison dans tous ses états - interview de la directrice de l'Université de la Mode

Après avoir rencontré la responsable comptes clé de WINKLER, nous avons eu envie d'en savoir plus sur le linge de maison en lui-même et connaitre son histoire. Martine Villelongue, directrice de l' Université de la Mode et professeur d'Histoire des Textiles a accepté de répondre à nos questions.

1.       Pouvez-vous nous parler de l’évolution de la décoration en France depuis le 18° siècle ?

Il semble important de rappeler que décorer son habitat n’était pas à la portée de tous ! Seules les couches supérieures de la société française pouvaient se le permettre ! Mais il est difficile de parler de décoration avant le mouvement artistique de l’Art Nouveau à la fin du 19° siècle. Avant on parlait d’ameublement puisque on ne faisait pas la différence entre le meuble et les différentes étoffes qui l’habillaient. Au cours de l’Histoire et quand on pouvait se le permettre, la  décoration était très unitaire : on déclinait un style (style Louis XV ou encore style Empire…) dans toutes les pièces, tous les meubles. C’était un tout.
A la fin du 19° siècle, quand le mouvement de l’Art Nouveau a émergé, ça a été un grand changement ! Comme son nom l’indique, il s’agissait d’innover et de casser les codes établis. En l’occurrence, l’Art Nouveau a amené de l’éclectisme dans l’univers de l’ameublement: on mélange les objets, les tissus… on a recours à des procédés artisanaux et à des matières précieuses, des formes asymétriques!  Et c’est avec l’Art Nouveau que l’on commence à parler de décoration.
Au cours du 20° siècle, la décoration s’est développée  et ce, dans toutes les classes de la société.
Tout d’abord dans les pièces les plus « publiques » de la maison puis dans les plus privées comme la chambre ou encore la salle de bains. Il s’agit de créer une harmonie dans l’habitat avec des objets qui se coordonnent sans forcément être du même style.

2.       Le textile destiné à la confection était-il différent du textile utilisé dans la décoration ?

Mais de quel textile parlons-nous ? En effet, si l’on parle du textile destiné à recouvrir le lit, alors, il n’y avait pas de différence. En revanche, si l’on parle du textile utilisé pour faire les draps (le textile utilitaire), oui,  il y avait une différence ! Et c’est encore plus vrai à l’heure actuelle.
En ce qui concerne le linge de lit, les matières sont principalement le coton et le lin. Mais le linge de maison comprend aussi le linge de table, qui, lui diffère, totalement du textile de lit. Surtout depuis que l’on utilise des tissus techniques, traités ou ennoblis de manière à les rendre à la fois décoratifs et d’une plus grande utilité.
Par exemple, les nappes ont beaucoup  évolué : elles peuvent être infroissables, anti-tâches…  et dans des tissus décoratifs en même temps.

3.       Est-il possible de dater le moment où l’utilitaire devient décoratif ?

Pour le linge de maison, cela date de l’entre-deux guerres pour le linge de table et seulement  des années 1970 pour le linge de lit. Mais quand on évoque ce changement, je pense toujours à l’arrivée de la couette sur le marché dans les années 80 ! Voilà un élément qui est aussi utilitaire que décoratif ! En un mouvement le lit est fait.

4.       Quel style préférez-vous ?

J’aime beaucoup justement le style ancien. Quand je reçois, j’aime dresser une table avec de belles nappes en lin blanc. Le hasard a bien fait les choses parce qu’un jour, j’ai trouvé chez un antiquaire un lot de serviettes anciennes en lin, brodées à mes initiales !

Retrouvez tout le linge de maison sur Maginéa.

Université de la Mode

Retrouvez toutes les interviews de blogueurs et les interviews de professionnels.

Laisser un commentaire